Le 23 mars 2020, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a lancé un appel à un cessez-le-feu immédiat partout sur la planète, afin de se concentrer ensemble sur le vrai combat - vaincre la COVID-19. Il a réitéré cet appel en ouverture de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies en septembre; appelant à ce que le cessez-le-feu mondial devienne une réalité d’ici à la fin de l’année.

Faire taire les armes peut non seulement soutenir la lutte contre la COVID-19, mais aussi créer des opportunités pour faire parvenir une aide vitale et pour ouvrir la voie de la diplomatie. Le cessez-le-feu peut apporter de l'espoir aux personnes qui souffrent dans les zones de conflit et qui sont particulièrement vulnérables à la pandémie. Depuis le mois de mars, 180 pays, ainsi que le Conseil de sécurité, des organisations régionales, des organisations de la société civile, des défenseurs de la paix et des millions de citoyens du monde ont approuvé l’appel au cessez-le-feu lancé par le Secrétaire général.

Le temps presse et il n’y a pas une seconde à perdre.

Photo Secretary-General António Guterres

L’heure est venue de donner ensemble une nouvelle impulsion à la paix et à la réconciliation. J’appelle donc la communauté internationale à a redoubler d’efforts – sous la conduite du Conseil de sécurité – pour parvenir à un cessez-le-feu mondial d’ici à la fin de l’année. […] Un cessez-le-feu mondial s’impose pour éteindre les « conflits chauds ». Mais nous devons aussi faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter une nouvelle guerre froide. 

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres

Derniers articles

Des mères attendent pour vacciner leurs bébés dans une clinique à Bamako, la capitale du Mali.

La numéro 2 de l'ONU encourage le Conseil de sécurité à se mobiliser pour un cessez-le-feu mondial

3 novembre 2020 - La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a invité les membres du Conseil de sécurité à lutter contre la crise climatique et les autres moteurs de conflit et à se mobiliser pour qu’un cessez-le-feu mondial devienne une réalité.

Le chef de l'ONU salue le cessez-le-feu dans le conflit du Haut-Karabakh

10 octobre 2020 - Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a salué l'accord sur un cessez-le-feu dans la zone de conflit du Haut-Karabakh à la suite de pourparlers qui se sont tenus vendredi en Russie.

En Libye, l’heure est venue de mettre fin à un conflit qui dure depuis trop longtemps

5 octobre 2020 - Les Nations Unies ont réaffirmé que la résolution de la crise en Libye reste une priorité absolue. L’ONU et l’Allemagne ont coprésidé le 5 octobre une réunion de haut niveau sur la Libye, pays d’Afrique du nord en proie à une guerre civile fratricide depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011.

Événements

Journée des Nations Unies

La Journée des Nations Unies est célébrée chaque année à la date du 24 octobre, jour anniversaire de l'entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies en 1945. La ratification de ce document fondateur par la majorité des États signataires, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, marque en effet l'acte de naissance des Nations Unies.

Journée internationale, prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de conflit armé

Les pertes en vies humaines civiles ou militaires, ainsi que les dégâts matériels dus aux conflits armés, sont depuis toujours comptabilisés. En revanche, l'environnement demeure souvent une victime silencieuse.

Journée internationale de la tolérance

L’Organisation des Nations Unies est résolue à renforcer la tolérance en encourageant la compréhension mutuelle entre les cultures et les peuples. Cet impératif est au cœur de la Charte des Nations Unies, ainsi que de la Déclaration universelle des droits de l’homme.